Marathon achète 10 000 fourmiliers supplémentaires pour devenir le plus grand mineur de bitcoin des États-Unis

29. Oktober 2020 Von admin Aus

Marathon Patent Group, coté au Nasdaq, achète à Bitmain 10 000 des plus efficaces des mineurs de bitcoin Antminer S19 Pro, dans le cadre d’une transaction de plusieurs millions de dollars.

▪ Marathon a déclaré que l’accord permettrait à l’entreprise de faire passer ses activités à 23 560 mineurs de la prochaine génération, „ce qui en ferait la plus grande mineuse autonome d’Amérique du Nord“.

▪ Lorsqu’elles seront entièrement installées, les nouvelles machines porteront le taux de hachage total de l’entreprise à 2,56 exahash par seconde (EH/s) – l’un des 15 premiers mineurs de bitcoin au monde.

▪ En août, Marathon a acheté 10 500 autres mineurs de la même marque pour 23 millions de dollars. Bitmain livrera tous les mineurs par lots à partir de janvier et jusqu’en juin.

▪ Le PDG de Marathon, Merrick Okamoto, a déclaré que les opérations minières de la société avaient continué à se développer „dans le contexte de la récente augmentation des prix du bitcoin“.

▪ Le dernier achat intervient deux semaines seulement après que Marathon, une société évaluée à 81,6 millions de dollars, ait annoncé un accord de coentreprise qui réduit de 38 % ses coûts d’électricité pour l’extraction du bitcoin.

▪ Les actions de Marathon ont augmenté de près de 11 % pour atteindre 2,82 dollars en pré-négociation mardi. Au cours des 52 dernières semaines, le titre a atteint un sommet de 5,25 dollars et un creux de 0,35 dollar.

Il y a moins de deux semaines, le directeur général du Fonds monétaire international (FMI) a appelé à un „nouveau moment de Bretton Woods“.

Pendant ce temps, le FMI n’est pas la seule entité à faire pression pour une „grande remise à zéro“, car le Forum économique mondial (WEF) et d’autres entités traditionnelles ont fait la promotion de la propagande pour le redémarrage financier.
Le statu quo prépare la „grande remise à zéro“ par une propagande intense

L’année 2020 a été une course folle et au cours des dix derniers mois, le monde s’est mis au pas pour éviter l’épidémie de coronavirus. La réaction du gouvernement à Covid-19 a créé un monde différent et l’économie mondiale a connu des jours meilleurs. Lors de notre dernier rapport concernant l’appel du FMI pour un „nouveau moment de Bretton Woods“, les conclusions de news.Bitcoin.com ont permis de découvrir certaines des doctrines de la „grande remise à zéro“. Le concept de grande réinitialisation est très similaire au célèbre roman dystopien de George Orwell, 1984, et certains pensent que le sujet est à la limite de la „théorie de la conspiration“.

Contrairement à la révolution agricole, à la révolution industrielle et à l’ère de l’information, la grande réinitialisation, également connue sous le nom de „quatrième révolution industrielle“, sera invoquée par les gouvernements de manière énergique et sans consentement.

Par exemple, un site web appelé greatreset.com a flotté sur le web et a attiré l’attention des gens cette année. En outre, une vidéo Youtube publiée par le rapport Corbett propose un guide sur le „reboot“. La conversation sur le redémarrage est également d’actualité et les discussions peuvent être trouvées sur de nombreux médias sociaux comme Twitter, Reddit et Facebook.

De même, des sites web comme greatreset.com ont suscité d’intenses spéculations sur un prochain redémarrage financier où l’élite mondiale invoquera avec force la „quatrième révolution industrielle“. Les mesures de lutte contre les coronavirus, associées au prétendu changement climatique et à la propagande étatiste, sont considérées comme les éléments de base de ce concept de „grand reset“.

En fait, le Forum économique mondial (WEF) fait la promotion de ce concept depuis des années, et en novembre 2016, le WEF a tweeté environ huit prédictions pour l’année 2030. Le WEF prédit un monde où „vous ne posséderez rien et vous serez heureux“ et le court clip dit que tout le monde louera tout ce dont il a besoin.

Depuis que le hashtag #greatreset a repris sa tendance cette semaine, les gens répondent également au tweet du WEF 2016. Aujourd’hui, le site web du WEF et son fondateur Klaus Schwab continuent de promouvoir cette idée.